Home

Il nous a suivi pendant toutes les vacances et continue de nous obséder, le dernier single de Lil’ Mama sobrement intitulé « Sausage », et son clip mémorable, méritaient bien qu’on en reparle un peu.

lilsausage

Si Azealia Banks a déclaré en mai dernier, au travers d’un tweet, qu’il allait être le morceau de l’été, ce n’est pas pour rien. A la fois épique dans sa structure et fédérateur par ses multiples références populaires, « Sausage » a tout de l’hymne viral et du classique instantané. Les mauvaises langues diront que son refrain a été pompé sur le « Sausage » de Vine, ce fameux buzz repris par une ribambelle de jeunes rappeurs en herbe, et qui consiste à scander le mot  à chaque fin de phrase, lui conférant un sens plus ou moins tendancieux en fonction de ce qui a été dit avant. Mais il faut bien se rendre à l’évidence : Lil Mama a accouché d’une bombe. Un morceau visionnaire qui transforme avec subtilité un phénomène internet en l’associant à d’autres références modernes ou emblématiques du hip hop et du RnB – on notera l’hommage flagrant aux sons de Mary J. Blige et Missy Elliott, qui a d’ailleurs salué la performance.

Une des forces de Lil’ Mama réside donc dans sa manière d’assumer pleinement ses diverses influences, ses textes décalés et son flow déroutant – certains diront inaudible, mais c’est là parfois la marque des grands. Les détracteurs peuvent bien cracher sur son soit-disant pillage éhonté ou ses paroles « grotesques », ce morceau est un joyeux « I don’t care » balancé à la face du monde.

Et au-delà de tout ça, « Sausage » est tout simplement musicalement irréprochable. Est-il vraiment possible de ne pas jubiler à l’écoute de son « SA-SA-SA-SA-SA… ! », beuglé comme un cri de guerre, auquel son armée de danseurs répond par un « SAUSAGE » tonitruant? Lil’ Mama surpasse ici la grande majorité des rappeurs actuels, par un phrasé innovant et entêtant, dont les intonations évoluent comme une mélodie.  La construction du morceau elle aussi est exemplaire. Liées par un beat minimaliste et irrésistible, les différentes parties se succèdent avec fluidité, au travers d’un patchwork incroyablement riche : des couplets rappés en constante transformation, un bridge chanté, et une géniale outro qui complexifie le morceau par l’ajout de nouveaux samples. Un travail d’orfèvre, et pourtant particulièrement dépouillé et primal.

On avait rien vu et entendu d’aussi infectieux en hip hop féminin depuis les incontournables « Bad Girls » de M.I.A. et « 212 » d’Azealia Banks.

3 réflexions sur “Le retour en force de Lil’ Mama

  1. Pingback: Janet is… unstoppable! | Marcel & Shorty

  2. Pingback: Lil Mama nous offre un EP surprise pour Noël | Marcel & Shorty

  3. Pingback: Lady Leshurr : la reine invite Adele et DJ Khaled pour son dernier discours | Marcel & Shorty

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s