Home

List Of The Lost, le premier roman de Morrissey, vient de sortir et le moins qu’on puisse dire est que la critique britannique est unanime. Par principe, nous avons tendance à nous méfier des avis moutonniers et peu nuancés et l’auteur de Vauxhall and I n’en est pas à sa première polémique, loin de là, mais cette fois il ne semble vraiment y avoir personne pour le défendre.

Le roman, qui parle des membres d’une équipe de relais en athlétisme, ne fait que 128 pages et parmi les adjectifs utilisés pour l’enfoncer on compte « pompeux », « précieux », « prétentieux », « alambiqué » ou « anachronique ».  Mozza en profite pour rééditer ses critiques à la vieille Albion et attaque notamment le monstre sacré Winston Churchill et – fallait oser – son attitude pendant la 2ème Guerre Mondiale. Il semble aussi faire preuve d’une impardonnable méconnaissance du monde de l’athlétisme, compte tenu de son sujet et du fait qu’il a lui même été coureur, évoquant notamment une compétition de relais demi-mile qui n’existe pas. On lui reproche également une conception pour le moins cauchemardesque du sexe et des relations sexuelles.

Les anglophones voudront peut-être vérifier l’étendue des blâmes dans ce petit florilège des condamnations :

The Guardian

The Quietus

NME

The Telegraph

The Daily Beast

Pour l’instant la traduction française de List Of The Lost ne semble pas être programmée mais si vous voulez quand même lire la version originale…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s