Home

Nova Heart Promo 2 small

Bien que Helen Feng, la leader du trio féminin chinois Nova Heart, n’ait pas grandi à Pekin mais au Canada et aux Etats-Unis, elle revendique son statut d’icône pop de la capitale mandarine dans laquelle elle a fini par poser les valises depuis déjà quelques années, avec la ferme intention de secouer la scène indépendante.

Affublée du surnom de « Blondie de Pékin », Nova Heart a pourtant musicalement plus à voir avec des groupes plus récents tels que Ladytron, Au Revoir Simone ou les Chromatics qu’avec la chanteuse vintage de Call Me, n’en déplaise aux media du pays du Milieu apparemment un peu largués en termes de culture pop.

Nova Heart a été, en juin dernier, la première formation chinoise à fouler la scène du festival de Glastonbury et elles semblent tout aussi décidées à conquérir l’Europe continentale. Après un passage aux Transmusicales de Rennes en 2013, elles débarquent à Paris au Petit Bain pour un concert le 12 octobre prochain en première partie de Telepathe. On les écoute d’abord un peu et on y va ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s